-11%
Le deal à ne pas rater :
Réduction -34% sur la caméra sport DJI Osmo Action
249.99 € 279.99 €
Voir le deal

Samäel Argawaen
Habitant·e
Samäel Argawaen
☆ Avatar : DocWendigo
☆ Messages : 15
le Dim 8 Sep 2019 - 17:08

Samäel Argawaen



  • Sam
  • 24
  • Auteur en tout genre.
  • Australis
  • (réponse non définitive)
  • ...


Je ne mens jamais.


 

Caractère

Pour décrire notre héro, les mots s'emmêles, comme si eux-mêmes ne pouvaient expliquer l'absurdité que représentait un tel être. Alors n'en voulez pas aux phrases, si elles trébuchent et se bouscules, l’absurde est dur à dépeindre...

Samäel, le démon, le joueur. Tout ça le résumait très simplement. C’est un homme qui joue, sans cesse, qui cherche le jeu et le challenge et quand on ne se montre pas à la hauteur, il part simplement. Jamais il n’avait menti pourtant. Il disait très clairement qu’il est un connard, qu’il vous prendra tout pour ne vous laisser que les larmes et l’ombre de son existence, mais sa voix, ses gestes et son sourire vous couvent tellement. Que personne ne semble le croire. Ainsi il passe de personne en personne, sans jamais mentir, en gagnant toujours. Mais c’est aussi un bon gros sentiment de solitude de voir que personne ne semble apte à jouer avec lui et non contre lui.  Il était en recherche constante de nouvelles personnes à qui faire son petit numéro et dans le fond peu étaient ceux qui le connaissent. Même si beaucoup s’en vantait, son regard resterait à jamais un mystère pour tous ceux qui le croise. Il faut dire qu’il évitait malgré lui les personnes les plus à même de le comprendre, comme celle qui peuvent délier vos esprits, comme le temps ou bien d’autre chose. Contradiction vivante, il se retrouvait à chercher les personnes qu’il évite.

Il avait également assez de mal à se laisser aller, et ces émotions, souvent retenus finissaient toujours par exploser à un moment donner. Il n’était donc pas rare de le voir s’arrêter devant un mur, comme s’il allait le pulvériser de la surface de cette planète. Souvent, le soir, il se repassait sa vie, cherchant les détails qui avaient pu échapper à son éternelle analyse des choses. Mais petit à petit, le jeu se faisait de plus en plus ennuyeux, et la déprime lui ouvrait parfois les bras. Il s’y plongeait alors corps et âme, essayant d’en retirer la beauté qu’offre la tristesse. Il vivait sa déprime d’une aussi belle façon que le reste.  

Et c’est avec un état d’esprit basculant du charme à la décadence qu’il passait d’addiction en addiction, laissant ainsi croire aux autres qu’il était faible. Car son plus grand plaisir était de voir les gens le sous-estimer. Un désir, aussi grand que d’être le plus imprévisible possible. Il aimait en effet, penser comme le 10ème homme ( ref : Word Wars Z ). Et même si cela peut sembler dépeindre une personne compliquer, perdu et en recherche. Sachez qu’il n’a jamais perdu le fils de ce qu’il était. Ce laissant guider par un jeu dont on pourrait croire qu’il a écrire les règles lui-même.  


Physique

Laissez-moi vous décrire, notre héro par quelques chiffres pour commencer. Un mètre nonante très confortable pour une musculature de près de quatre-vingt-six kilos. Le tout entouré de deux yeux à l’éclat incroyable, qui viraient sur un noir profond dans l’ombre. Et bien que le look, un peu voyous, lui allait très bien, il pouvait porter le plus somptueux des costumes sans la moindre gène. Les tissus semblaient simplement le draper. Là où le jeu se corsait ; c’était sur son visage. Il avait certes de très beaux traits, mais il était dur, comme une pierre qui mériterait de se faire polir un peu plus souvent. Sans doute un cadeau de son enfance. Il c’était fait percer à plusieurs endroits et c’était rasé un côté, car pour lui, les personnes avec qui il jouait devait être un minimum intéressante et c’est en sortant des sentiers tracés qu’il pouvait trouver ces personnes. Son look ne plaisait donc pas à tout le monde, mais il n’en restait pas indéniablement à l’aise dedans. C’était comme une seconde peau pour lui.  On pouvait donc facilement le reconnaitre et c’est bien ce qu’il cherchait. A capter l’attention, comme on capte la lumière. Il faut dire que ces cheveux d’un noir profond, son regard toujours pensif et son sourire, il était difficile de passé à côté. S’il fallait toute fois n’en retirer qu’une chose, c’est qu’il n’avait pas l’air de quelqu’un de bien.  


Histoire

Samäel fixait son plafond depuis de longue minute, comme presque chaque nuit. Il c’était toujours demander si ces choix avaient été les bons ? Regretterait-il un jour ? Ce jetterait-il du haut d’une tour, ronger par les remords et le chagrin ? Il en doutait beaucoup. Car même si ces choix, ne faisait pas parti du “ bon chemin “ il respectait sa valeur unique : “ Vivre c’est Survivre “. Croisant les bras derrière sa nuque, il sourit.  

Sa première grande décision avait sans nul doute été sa fugue, un soir de ces quinze ans. Ses parents étaient des gens très bien vu, qui faisait passer son image avant ces valeurs et dont les ressources pour éduquer leurs très chers fils étaient très divers. Cours de maintien, prof particulier, diner mondain. Il n’avait pu échapper à rien et même s'il pouvait se comporter comme le plus parfait des hommes, il avait délibérément choisi de ce foutre de son éducation pour vivre vraiment ce qu’il était. Et non l’image corrompue que lui collait le monde. Il savait pourtant que dans le dur jeu de la société, sourire sur commande et savoir s’accommoder à toutes les conversations était vital. Mais rien n’y faisait et bientôt ces parents furent l’erreur fatal. Il avait présenté ce soir-là à notre cher porteur de Lumière, une jeune fille aux cheveux doré, roulant jusqu’à ces hanches, vêtus d’une robe de la soi la plus cher. Sa promise. Il n’avait pu le supporter.  

Mais partir en claquant la porte n’était qu’un geste de Drama sous l’émotion et bientôt il dû assumer les conséquences de ses actes. Il avait dû se réfugier le soir même dans une rue peu fréquenter où il c’était allonger sur sa propre veste pour s’isoler du froid cruel qui remontait par le sol. Et même s’il n’avait pu fermer l’oeil de la nuit, trop conscient des dangers, il avait souri. Oui jamais Samäel ne se trahirait.

On se demande alors, ce qu’il pourrait regretter avec un tel état d’esprit ? Et bien cela n’avait été que le début d’une suite de choix, tous plus ou moins important. Il avait décidé de piquer de la bouffe dans des petits shops, puis était passer à des choses un peu plus onéreuses, de plus en plus souvent. Et c’était peut-être, son seul regret, il n’avait pas pu garder son innocence très longtemps. Car ses parents lui avait certes appris les règles de la vie. Mais à présente, c’était la survie qui s’offrait comme professeur, et elle était bien plus rude qu’eux. Il avait failli se faire prendre tant de fois, qu’il était étonnant de le voir continuer.  

Pourtant après ça, il était passé à des choses bien plus horrible, cette pensé lui arracha un autre sourire dans le noir. Les humains se pensent si puissant, avec leurs nouveaux pouvoirs et cette planète qui ne cesse de surprendre, qu’ils en oublient les règles les plus simples. Samaël avait la chance d’être un homme assez beau et il en jouait mieux que personne. Il avait en effet appris à charmer, rouler et obtenir tout ce qu’il voulait. Marchant dans les bars la nuit à la cherche de sa prochaine victime. Il devenait le plus parfait des amants, le plus parfaits des amis et partait du jour au lendemain, avec tout. Ne laissant derrière lui, que l’image si parfaite de ce qu’il pouvait être.  

Cette inspiration de vie lui était venu de ces parents, qui l’avait nommé Samäel, comme le porteur de Lumière, mais c’était également un des noms du Diable, et ainsi, baignant dans la luxure et la décadence, Sam était devenu le démon, si parfait en image et si vrai dans ses mots, qu’il en était venu à dire simplement à ces futures proies ce qu’il était. Mais cela ne changeait rien, après tout, comment lui dire non, à lui qui est si parfait ?  

Il se releva de son matelas pour aller vers la petite salle de bain de son nouvelle appartement, souriant à son reflet, il vit la vérité dans ces yeux, et éclata de rire. La seule chose qu’il n’avait jamais compris, c’est comment les gens pouvaient être aussi crédule pour tomber dans le panneau à chaque fois. Peut-être trouverait-il plus fort que lui un jour ? Et c’est sur cette promesse de défis qu’il retourna se coucher.



 

Et toi ?

  • Emerypédia
  • Ce fut une longue et périlleuse aventure.
  • Il faut parfois m’expliquer longtemps, le temps que je percute.
  • Validé <3


Alanor d'Australis
Dirigeant·e
Alanor d'Australis
☆ Avatar : Ft. Yuschav Arly
☆ Messages : 34
le Dim 8 Sep 2019 - 22:04
CE VAVA OMG <3

J'aime trop !! Et pas que le vava ;)
Sam m'a l'air super intéressant et j'ai trop hâte de le voir évoluer **
Donc bienvenu plus officiellement !

POUTOUX <3

Samäel Argawaen
Habitant·e
Samäel Argawaen
☆ Avatar : DocWendigo
☆ Messages : 15
le Lun 9 Sep 2019 - 20:26
Voilà, c'est relu et corrigé. N'hésité pas à me prévenir, si je dois changer quoi que ce soit ! c:
Naswen Kael
Omniscient·e
Naswen Kael
☆ Avatar : Gilbert Nightray, Pandora Hearts
☆ Messages : 163
☆ Doubles-comptes : Luinil
le Lun 9 Sep 2019 - 20:57
Yayyyyy je te valide ! Bienvenue, et bon RP ! Je te mets tes couleurs Le porteur de Lumière 2910268764
Contenu sponsorisé


Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum