Le Deal du moment :
Nike : jusqu’à 50% de remise sur le ...
Voir le deal

Amil N.Duran
Habitant·e
Amil N.Duran
☆ Avatar : Rinkisha
☆ Messages : 49
le Dim 8 Sep 2019 - 15:42

" Amil, je... " Si Amil était déjà en train de s'en aller, le roi ne semblait pas enclin à suivre son idée. Le conseiller se tourna vers lui, haussant légèrement les sourcils et, voyant son regard glisser sur son épée, celui-ci ne put réprimer un air accablé. La vie était donc moins importante qu'une stupide épée ? Q'importe sa valeur sentimentale, se faire tuer n'aiderait pas le roi à rendre honneur à feu son père.

" Reculez, Amil. J'arrive. " Imbécile ! s'écria le jeune homme en son for en voyant son roi s'éloigné en bandant son arc. Il grimaça et esquissa une approche, comme pour le suivre mais la douleur dans ses côtes le rappela à l'ordre et il grimaça en comprimant son flanc de sa main libre. Se penchant en avant, il observa du coin de l'oeil les agissement de son roi. Pourvu qu'il ne lui arrive rien; dans cet état, même un nourrisson aurait put avoir raison d'Amil.

La fatigue, la douleur et la tension s'abattaient sur lui comme des pierres et il sentit bientôt ses jambes trembler. Il n'arrivait plus à se tenir accroupi dans les feuillages et s'il maintenait ses yeux à demi ouvert, c'était bien par miracle. Il les ferma un instant et son corps suivit alors le mouvement. Mollement et pourtant trop brusquement pour qu'il puisse s'en rendre compte tout de suite, le conseiller chuta légèrement en avant. Son genoux freina sa chute, lui permettant de se rattraper de justesse en rouvrant les yeux. Mais en s'écrasant sur le sol, celui-ci avait eut le temps de briser une branche qui retentit dans la forêt entière.
Amil redressa la tête et croisa le regard de son Roi. S'il préférait se voir mort que de le voir mort, la perspective de voir sa vie s'arrêter aussi brutalement ne le réjouissait guère. Lorsqu'il voulu aviser la bête, détachant enfin ses yeux dorés d'Asthan, il se rendit compte avec horreur que l'animal avait disparu. Il ne mit guère de temps à la repérer, cette forme noire, tout en muscle qui se glissait lentement vers lui. Il n'eut le temps que de déglutir lorsque celle-ci fit rouler ses larges épaules pour bondir sur lui.

Blessé, il perdait en agilité. Tout ce qu'il réussit à faire, c'est se jeter sur le côté, dans la boue et la poussière qui colla à ses cheveux et ses vêtements. Il s'écrasa sur le ventre, lui arrachant un cri de douleur déchirant alors que ses côtes accusaient encore une fois le coup. Bien vite, il se retourna pour tenter de se redresser, faisant face à la bête qui avait atterrit sur le feuillage dans un bruit feutré en dépit de son poids. Ses dents de sabres étaient découvertes, la gencive brillaient, entourée par cette fourrure lisse et sombre. Elle s'approchait avec lenteur, guettant le moindre de ses mouvements. Amil tremblait sans le vouloir et ses doigts se serraient autours du manche de son poignard. Que la bête bondisse, il lèvera sa lame et priera pour qu'elle touche une point vital, quitte à ce que les crocs ne transpercent sa gorge avant.
Il tenta de tourner la tête vers Ashtan, incapable de quitter la bête des yeux.

" F-Fuyez, mon Roi ! Vite... Tant qu'il en est encore temps ! " Et à peine eut-il finit sa phrase que le félin noir était passer à l'attaque. Faisant trembler le sol, sa course transpirait de toute sa puissance. Il fonçait sur Amil, franchissant les quelques mètres qui les séparaient. Le Conseiller leva le bras devant son visage dans un gémissement aiguë tandis qu'il brandit son arme droit devant lui, se préparant comme il pouvait au choque à venir.

Asthan Riael
Dirigeant·e
Asthan Riael
☆ Avatar : Thorin Oakenshield (The Hobbit)
☆ Messages : 91
☆ Doubles-comptes : Vanyar & Mael Emrys
le Mar 10 Sep 2019 - 20:04


Prom'nons nous dans les bois...


Le félin à la fourrure de jais bondit sur Amil, arrachant un cri de surprise à Asthan. Il souffla le nom de Luinil, priant pour la vie de son précieux conseiller. Ce dernier roula dans la poussière, faible et pathétique. Sous les yeux de son roi, Amil rampait au sol, impuissant, alors que la bête s'apprêtait à frapper à nouveau. Le regard d'Asthan faisait des va-et-vient entre Amil et le prédateur. Déjà, il voyait l'animal bondir sur son ami, planter ses griffes dans son torse, ses crocs dans sa gorge et... Non. Non, il ne voulait pas voir ça, ni même l'imaginer.

« F-Fuyez, mon Roi ! Vite... Tant qu'il en est encore temps ! »

Hors de question. Il refusait de fuir. Il refusait d'abandonner son ami. Son meilleur ami. Et puis, on ne lui accorda pas le temps de la réflexion. Le félin s'élança sur le jeune homme une seconde fois. Dans le même mouvement, Asthan pivota vers l'horrible scène. Son corps se mua de lui-même, sans qu'il ne lui ordonne d'agir. Son bras banda son arc, son oeil visa l'endroit idéal... Et ses doigts s'écartèrent.

La flèche siffla tout près d'Amil. Elle fendit l'air et vint se loger dans la chair de la bête, dans sa puissante épaule. L'animal couina de douleur et sous la puissance de l'impact, il chuta sur le flanc. Asthan ne prit pas le temps de s'extasier sur sa réussite, ni même le temps de souffler. Il glissa son épée à sa ceinture et se précipita aux côtés de son fidèle conseiller.

« Amil ! Par Vanyar, reculez-vous ! »

Sans lui laisser le loisir de contredire son ordre, il saisit son ami par le bras et l'aida à se remettre sur ses jambes, à le faire reculer. Dans le feu de l'action, simplement guidé par la peur de le perdre, il ne remarqua pas la souffrance d'Amil. Son regard était rivé sur la créature, elle seule. A présent si près d'elle, il pouvait la détailler. Ses griffes acérés, ses menaçantes dents de sabre, ses muscles puissants : une véritable machine à tuer qu'il fallait mettre hors d'état de nuire. Immédiatement. La bête feula, menaçante, alors qu'elle se remettait sur ses pattes. Elle aussi voulait en découdre avec les deux hommes.

Alors Asthan se posta devant Amil et récupéra une nouvelle flèche. Ne voulant perdre de temps, il s'empressa de l'encocher, de caler la pointe sur sa main et tira une nouvelle fois la corde. Mais il ne se sentait pas capable de réitérer son exploit. C'était déjà un miracle qu'il ait toucher le prédateur une première fois ! La tension était palpable. Ce serait au premier qui attaquerait, au premier qui ferait une faute. Asthan sentait l'angoisse le reprendre, ils étaient en trop mauvaise posture. Il n'osait détourner le regard, même pour analyser la situation et trouver de quoi l'aider. Même cligner des yeux lui semblait suicidaire !

« Si vous avez une idée, Amil, c'est le moment, je suis tout ouïe... »

Les mots d'Asthan sonnèrent comme une supplication, plutôt qu'une suggestion. Il leur fallait un plan, une sortie de secours, une intervention divine, n'importe quoi. Un miracle.
Amil N.Duran
Habitant·e
Amil N.Duran
☆ Avatar : Rinkisha
☆ Messages : 49
le Jeu 10 Oct 2019 - 10:08

Amil sentit peu à peu la fin venir. Toute les fois dans sa vie où il avait faillit passer de vie à trépas, toutes ces fois là, il avait sut trouver une solution, un rebondissement pour que les choses tournent en sa faveur. Mais alors qu'il voyait les muscles puissants de la bête rouler sous sa peau noire, qu'il la voyait elle bondit vers lui, prête à le réduire en morceau, Amil se rendit compte qu'il n'y avait que peu d'espoir pour qu'il puisse y survivre. Il Reste figé, les dents serrée. Une image lui vint en tête et il ne l'a compris pas.
Et puis, un sifflement. Le Conseiller ne bougea pas plus que lorsque l'animal à dents de sabres avaient bondit vers lui, mais il entendit très nettement ce souffle qui passa prêt de son épaule pour se loger dans l'épaule de la sombre bête. Elle tomba, glissant sur le flanc dans un bruit mat qui en fit trembler le sol. Et puis, la voix d'Asthan, son Roi, s'éleva :

" Amil ! Par Vanyar, reculez-vous ! " Sans même que le mince Amil ne s'en rende compte, le Roi s'était glisser à ses côtés. Il le saisit fermement par le bras et le remit sur ses jambes. Tout sembla retrouver sens, autours d'Amil, il arrivait de nouveau à voir et à bouger, à entendre et à sentir. Et il sentit sa côté qui, dans le mouvement brusque que lui imposa le Roi, en profita pour le faire souffrir. Il poussa un grognement discret et glissa sa main sur son flanc.
Alors que la bête se releva, Asthan se mit entre elle et Amil, protecteur. Il encocha une flèche, mais même Amil n'avait que peu d'espoir de la voir toucher sa cible.

" Si vous avez une idée, Amil, c'est le moment, je suis tout ouïe... " Cette supplication, loin de permettre à Amil de trouver une solution, l'agaça. Il grimaça alors que la douleur lui faisait tourner la tête et trembler les jambes. Comment pouvait-il réfléchir en pareille condition ? Bien sûr, il avait une idée, mais il savait dors et déjà que son Roi la refuserait d’ambler, sans même essayer de la comprendre. S'il voulait qu'Asthan survive, il aurait fallu qu'il se laisse dévorer par la bête, le temps de la retenir, pour qu'elle oubli son intérêt pour le Roi.

" Malheureusement... J-Je... Je crains de n'être encore une fois inutile... " Souffla-t-il avec difficulté, mobilisant toute ses forces pour parler alors que sa vision commençait à se troubler. Devant eux, l'animal feulait et grognait, impatient. Il les jaugeait, faisant les cents pas devant eux. Il ne savait pas qui attaquer, qui était le plus dangereux. Et c'est en voyant ça qu'une épiphanie toucha notre Conseiller. C'était simple, si simple pourtant... Mais cela avait une chance de fonctionner.
Il se glissa prêt d'Asthan, comme craignant que la bête ne les entende et puis, il souffla :

" J'ai peut-être une idée... " Il fixait l'animal, le surveillant, remerciant Vanyar et toutes ces foutus divinités pour l'inactivité de celui-ci. " C'est un chasseur, mais il n'a pas l'habitude d'avoir des hommes comme adversaires. Je prendrais le flanc gauche, vous le droit, il faudra que nous marchions à la même vitesse et peut-être que cette bête ne saura pas où donner de la tête. Si elle se retourne pour m'attaquer, vous la pourfendrez avec cette épée si chère à votre coeur... Et si elle tente de vous dévorer, je le ferais avec mon poignard. "


[ HRP : Désolée pour le retard monumental ]
Asthan Riael
Dirigeant·e
Asthan Riael
☆ Avatar : Thorin Oakenshield (The Hobbit)
☆ Messages : 91
☆ Doubles-comptes : Vanyar & Mael Emrys
le Lun 14 Oct 2019 - 20:16


Prom'nons nous dans les bois...


Autour d'eux, le temps semblait s'être arrêté. L'immonde créature faisait d'éternels aller-retour entre eux, incapable de se décider sur lequel attaquer en premier. Armé de son arc, en position d'attaque, Asthan passait pour le plus agressif, mais tout son être dégoulinait de panique. Amil, blessé, aurait pu être le mouton galeux du troupeau, une cible bien trop facile à abattre, mais sous estimer ses réflexes seraient une faute grave.

« Malheureusement... J-Je... Je crains de n'être encore une fois inutile... »

Asthan réprima une grimace. Il aurait bien voulu rassurer son conseiller, lui rappeler qu'il avait été bien souvent d'excellents conseils, mais voilà, aucun mot de voulait franchir ses lèvres. Et pour cause, savoir que même Amil n'avait aucune idée de ce qu'il fallait faire lui serrait le coeur et l'angoissait. Il ne voulait pas mourir. Il ne pouvait pas mourir. Pas ici, pas maintenant ! Il avait une femme, des enfants... Un Royaume à guider ! Il ferma les yeux, un bref instant, comme si cela pouvait calmer les palpitations de son coeur et l'aider à trouver une solution. Mais rien ne vint. Hormis la voix d'Amil qui s'éleva à nouveau. Un doux murmure à son oreille.

« J'ai peut-être une idée... »

Et cela suffit. Asthan rouvrit les yeux et glissa son regard vers son ami. Les yeux plein d'espoir, il écoutait son plan. Se séparer, d'un côté et de l'autre, troubler la bête, la pousser dans ses derniers retranchements et frapper. Ça peut fonctionner, se dit alors Asthan avant de se corriger mentalement. Non, ça doit fonctionner.

Alors il acquiesça. Asthan remit sa flèche dans son carquois, passa son arc sur son épaule et se saisit enfin de sa précieuse épée. Chacun de ses gestes était d'une incroyable lenteur. Il ne fallait pas faire un bruit, pas un seul mouvement brusque. La bête ne les quittait pas des yeux, un rien pouvait signer leur arrêt de mort. Avec une assurance de façade, le bon roi s'arma de son courage, pointe de l'épée en avant et jeta un bref coup d’œil vers son conseiller. Un coup d'oeil qui disait "Allons y".

Chacun de ses pas étaient accompagnés d'une prière à Vanyar. Permettez nous d'avancer encore un peu. Et ils avançaient, encore et encore. Un pas après l'autre, mués comme un seul homme.

Chacune de ses respirations étaient offertes à Luinil. Laissez nous vivre encore un instant. Et ils poursuivaient leur plan. La bête les regardait, l'un après l'autre. Hésitant toujours entre les deux leur accordant malgré elle le pouvoir d'agir.

Chacune de ses pensées était dédié à Elentir. Donnez nous assez de temps pour réussir. Et ils n'eurent pas le temps. Seuls les Esprits savent ce qui se passa à ce moment-là. Un geste trop rapide, un bruit imperceptible, une soudaine lueur de folie qui sait ? Le prédateur gronda. Il prit appuis sur ses pattes et bondit.

A deux mains, le bon roi souleva sa lourde épée. Il n'eut pas le temps de réfléchir et tant mieux, une trop longue réflexion l'aurait coupé dans son élan et il n'aurait finalement rien fait. Dans un soudain cri censé lui donner du courage, Asthan s'élança sur la bête et abaissa avec force son épée sur la créature. Il sentit la lame mordre la chair, s'y enfoncer. Le sang gicla, chaud et poisseux, autant sur lui que sur le brave Amil.

La bête ne bougeait plus pour l'instant, et Asthan non plus.

Amil N.Duran
Habitant·e
Amil N.Duran
☆ Avatar : Rinkisha
☆ Messages : 49
le Mar 15 Oct 2019 - 16:10
Sans un mot, le Roi obtempéra, écoutant les précieux conseils d'Amil, une fois de plus. Il glissa sa flèche dans son dos et rangea son arc pour dégainer son épée. Il décomposait chacun de ses mouvements, comme s'il eut voulu qu'Amil puisse voit tous ses muscles, un par un, se contracter et se relâcher. Mais même si le Conseiller l'observa faire, il reporta bien vite son attention sur la bête en face d'eux. L'animal grondait, impatiente, mais comme l'avait espérer Amil, elle n'osait pas attaquer. Le souvenir encore rouge de la flèche d'Asthan devait être trop frai, troublant. Elle ne devait pas savoir à quel point ils étaient dangereux... Ou inoffensifs.
Le bref regard de son ami, Amil l'entraperçu du coin de l'oeil et sans aucun effort, il compris. Et puis, ils avancèrent.

La tension était presque palpable, mais si une personne pieuse se serait adressée aux esprits, Amil n'en fit rien. Des distractions, voilà ce qu'étaient les prières. Il valait mieux fixait la bête, contrôler son souffle, son rythme... Amil était affaibli, lent, chacun de ses pas provoquaient de nouveaux gémissements qu'il retenait tant bien que mal entre ses dents serrées et puis sa respiration s’accélérait à mesure qu'ils avançaient. Ils devaient marcher de concert.
Ils le devaient, oui, mais Amil ne le pouvait pas. La bête grondait, perdu, elle ne savait pas lequel choisir et le moindre signe de faiblesse aurait put l'encourager à rompre le plan du Conseiller. Signe de faiblesse qui, malheureusement, exulta de tout son être. Un faux mouvement, peut-être, ou bien l'endurance qui lui faisait défauts ? Toujours est-il qu'il ne réussit ni à retenir son gémissements, ni à retenir ses pas. La douleur de sa côte lui traversa le corps et il gronda, chutant en avant, il fit quelque pas pour finir à genoux et ainsi éviter de tomber à la renverse. Ce fut un signal.

Contre tout attente, cependant, l'animal ne choisit pas pour cible le Serpent Noir. Peut-être avait-il compris que le Roi le protégerait. Toujours est-il qu'il fit s'éleva dans les airs dans un bond remarquable, frôlant Amil. L'homme voulu planter son poignard dans la chair de l'animal, par réflexe, sentant son cœur s'arrêter en le voyant bouger, mais sa lame fut trop lente et elle ne fit que griffer la cuisse, lui échappant des mains pour aller ricocher sur une pierre, plus loin.
Fixant droit devant lui, il ne se formalisa pas. Tout ce qu'il perçu de la scène de meurtre derrière lui fut un cri et puis le brut du sang s'échappant d'un corps. Il resta au sol et comme il n'entendit plus rien en suite, il sut qu'Asthan avait triompher, que la chasse était un succès. Alors, il n'avait plus besoin de lutter contre la douleur et la fatigue.

" Félicitation, mon Roi. " Souffla le Serpent, affaibli, avant de s'écroule en avant, une main sur ses côtes. Il s'étala de tout son long dans la boue, oubliant ses cheveux et ses vêtements, s'abandonnant à la douleur et la fatigue. Il n'avait plus l'énergie de lutter, il souffrait le martyre. Certes, il laissait au roi le soin de se débrouiller sans lui, à présent, mais il n'était pas capable de beaucoup plus dans son état actuel.
Asthan Riael
Dirigeant·e
Asthan Riael
☆ Avatar : Thorin Oakenshield (The Hobbit)
☆ Messages : 91
☆ Doubles-comptes : Vanyar & Mael Emrys
le Dim 27 Oct 2019 - 10:25


Prom'nons nous dans les bois...


Asthan ne bougeait pas, comme si c'était lui que l'épée avait transpercé de part en part. Les doigts crispés sur le pommeau de l'arme, il en tremblait. Le sang de l'infâme créature le recouvrait. Il se sentait sale. Il n'entendit qu'à peine les félicitations d'Amil, trop occupé à fixer le résultat de son attaque trop bien menée. Aurait-il préféré louper sa cible ? Non, certainement pas, il fallait protéger son conseiller et sa propre vie. Mais l'odeur de la mort lui déplaisait et tout ce qui en découlait lui serrait le cœur. Asthan n'avait rien d'un meurtrier, ni même d'un chasseur. Ôter la vie ne lui plaisait pas, même s'il le fallait pour survivre.

Que Luinil lui pardonne, il venait de tuer la bête.

Il tira son épée du corps du félin, dans un infâme bruit de succion. La créature glissa à ses pieds et s'y échoua. Une mare écarlate se répandit au sol, gorgeant la terre. Il eut un haut le coeur et porta par réflexe sa main à ses lèvres. Ce fut une très mauvaise idée. Il empestait le sang. L'odeur du fer emplissait l'air. Il n'y avait pas que le prédateur, il y avait aussi les restes déchiquetés de sa monture. Ses oreilles bourdonnaient, Asthan ferma les yeux un bref instant. Comme si ce n'était qu'un mauvais cauchemar et qu'il suffisait d'y croire très fort pour qu'il se réveille dans son lit, auprès de sa femme. En sécurité.

Un bruit de chute le tira hors de sa torpeur, le ramena à la réalité.

« Par tous les Esprits, Amil ! »

Sans perdre une seconde de plus, il s’élança vers son ami et se laissa tomber à genoux dans la boue. Avec le plus de délicatesse dont il pouvait faire preuve dans ce genre de situation, il retourna son fidèle conseiller sur le dos et glissa ses doigts poisseux dans son cou. Un bref instant, Asthan retint son souffle. Il redoutait le pire. Il compta dans sa tête. Une seconde. Deux secondes... Et il sentit enfin le pouls d'Amil. Il était vivant. Le souverain ne s'autorisa qu'un bref soupir de soulagement et balada son regard sur le pauvre homme à l'agonie. Amil ne semblait pas blessé. Du moins, pas à l’extérieur. Poser sa main sur son front brûlant lui confirma que son conseiller était mal en point. Il fallait agir. Vite.

« Tenez bon Amil, je vous en prie...! Je vais vous reconduire à Riwe ! »

Sans monture, sans rien, certes. Mais ils ne pouvaient pas rester ici, qui sait quelles autres créatures encore plus dangereuses les cadavres encore chauds allaient-ils attirer. Asthan passa son arme à sa ceinture et récupéra également le précieux poignard de son ami, avant de se redresser. Une main dans le dos d'Amil, l'autre sous ses jambes, voila que le bon roi soulevait le jeune homme telle une princesse. Il s'assura que les alentours étaient dégagés, qu'aucune bête ne rodait encore tout près d'eux avant de se mettre en route à pas pressés.

Il s'enfonça dans la jungle, direction la capitale, priant tous les Esprits pour qu'ils les protègent. Suppliant Amil en silence pour qu'il ne l'abandonne pas.

Contenu sponsorisé


Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum