Le Deal du moment : -60%
Samsung Disque Dur Portable SSD Portable T5 (1 TB)
Voir le deal
169.99 €

Asthan Riael
Dirigeant·e
Asthan Riael
☆ Avatar : Thorin Oakenshield (The Hobbit)
☆ Messages : 91
☆ Doubles-comptes : Vanyar & Mael Emrys
le Dim 28 Juil 2019 - 13:21


Prom'nons nous dans les bois...



Le bon roi Asthan Riael claqua soudain son avant-bras dénudé. Un insecte, petite vermine tropicale, lui tournait autour depuis plusieurs minutes, prévenant ses camarades que le buffet à volonté était ouvert. Le diptère siffla près de son oreille, provocateur. Asthan l'avait raté.

Maugréant dans sa barbe, le souverain d'Arbor remit ses longues manches de lin en place. Il fallait faire un choix, au bout d'un moment : être la cible des moustiques ou fondre sous la chaleur. De grands vêtements amples étaient la seule barrière contre les piqûres d'insectes, à moins de s'enduire le corps d'une mixture jaunâtre faite à base de plantes... Et qui empestait le rat mort. Ne voulant pas pouvoir être suivit à l'odeur, Asthan avait opté pour les manches longues. Mais voilà, l'air lourd et humide de la forêt était étouffant. Le roi mourrait de chaud, il dégoulinait de sueur, même à l'ombre. En quarante-huit ans d'expérience, le climat de son Royaume triomphait toujours et la saison sèche l'achevait.

Peu à peu, les chemins de pierre devenaient chemins de terre. Loin de Riwe, la forêt luxuriante reprenait ses droits. Des racines se torsadaient sur le sentier, la mousse recouvrait les pierres et le soleil perçait parfois la voûte de feuilles et de branchages qui les surplombaient. Les arbres, interminables colonnes de verdure, s'élevaient dans le ciel et les enfermaient. Il fallait souvent pousser les fougèrent qui leur barraient la route, baisser la tête pour éviter une liane ou un serpent.

L'étrange duo s'enfonçait dans la forêt. On les avait toujours regardé de travers. A première vue, tout les séparait. Asthan semblait empoté et bourru, Amil fin et gracieux. L'un pâle comme le jour, l'autre sombre comme la nuit. L'un était bon, l'autre mauvais. Il était réducteur de les mettre dans des cases aussi fermées. Asthan savait qu'Amil était quelqu'un d'une grande bonté, malgré ce passé sanglant qu'il ne cherchait pas à connaitre. Et lui-même n'était pas aussi parfait qu'on voulait bien le croire. Les Esprits sont joueurs, le Destin qu'ils tracent surprenant. Mais Asthan en était comblé -pour une fois. Pas un seul jour de sa vie il ne regrettait d'avoir sauvé cet enfant d'une mort certaine. Et les regards emplis de jugement des autres, il les ignorait.

Faisant ralentir l'allure de sa monture et remontant une nouvelle fois ses manches, Asthan jeta un bref regard en arrière, s'assurant une énième fois de l'état de son ami.

« Tout va bien, Amil ? Vous êtes bien silencieux ! »

Le principe même de la chasse, sans doute. Car oui, c'était cela le but de leur petite balade tropicale. Epée à la ceinture, arc et flèches dans le dos, les deux compagnons d'aventure chassaient.

Si Asthan n'était pas un grand amateur de chasse et revenait souvent bredouille, ce genre d'expédition avait l'avantage de lui permettre d'être tranquille avec son conseiller. Toujours dans son ombre, toujours dans ses pas, le Serpent Noir suivait. Asthan s'était débarrassé de sa garde personnelle, jugeant son ami assez débrouillard pour assurer sa sécurité seul. Et puis, il ne voulait pas traîner avec les autres ! Un peu à la manière d'un enfant jalousement possessif, le bon roi entretenait avec beaucoup trop d'affection les petits moment rien qu'avec son ami. Amil et Asthan, ça sonnait si bien à son oreille. Il s'imaginait sans mal être un duo d'explorateurs, de courageux aventuriers vivants d'incroyables histoires. Cela n'arriverait jamais -et encore moins depuis que l'un d'entre eux était devenu roi- mais cela lui plaisait de rêver.

Un bourdonnement aiguë et sifflant tira le roi de ses réflexions. Il balada son regard autour de lui, fronçant les sourcils.

« Espérons au moins que les moustiques ne fassent pas fuir notre gibier ! »

Et, ponctuant sa phrase d'un geste expert, il écrasa sur son bras l'insecte trop arrogant.
Amil N.Duran
Habitant·e
Amil N.Duran
☆ Avatar : Rinkisha
☆ Messages : 49
le Dim 28 Juil 2019 - 22:36
" Tout va bien, Amil ? Vous êtes bien silencieux ! "

La voix du roi rompit le silence pourtant si agréable de la forêt dense. Heureusement pour lui, Amil n'avait plus autant l'arme facile qu'il y a une vingtaine d'année et, au delà de ça, Asthan était bien la seule personne qui pouvait l'interrompre dans ses méditations silencieuse sans l'agacer.
Assit sur sa monture mince, un animal aux allures bien étranges pour qui n'est pas habitué à la faune d'Arbor. Il s'agissait là d'une sorte de cervidé femelle donc dépourvu de bois aux membres minces mais aux épaules et au dos puissant. Pourvu de seulement trois coussinets, c'était une créature rapide et agile, un herbivore capable de se défendre et de fuir. En bref, la monture parfaite pour un homme comme Amil.

" Espérons au moins que les moustiques ne fassent pas fuir notre gibier ! " Une nouvelle parole du Roi lui rappela qu'il avait omit de répondre. Quel homme distrait faisait-il ! Il tourna doucement la tête vers Asthan, devant lui, un sourire satisfait aux lèvres alors qu'il le vit abattre le premier gibier de la journée.
Piquant et cinglant comme à son habitude, il ne put retenir une remarque qui, venant de n'importe qui d'autre, aurait put être prise comme un reproche ou une attaque :

" Moustique ? Mon Roi, ne vous dévalorisez pas ainsi ! Vous avez d'avantage la carrure d'un lion que d'un simple moustique... " Son ton mielleux et son regard fin en aurait agacé plus d'un. Et sur ses mots, malgré l'étroitesse du sentier de terre et de boue, il pressa ses jambes sur les flancs de sa monture, lui intimant d'avancer. Celle-ci se mit au niveau d'Asthan en quelques foulées agiles.

" Nous aurons bien de la chance s'il se trouve que notre proie est sourde. " Son regard était à présent mobiliser sur la jungle épaisse. " Ou si nous ne nous transformons pas nous même en proie. "
Instinctivement, il glissa sa main sur sa ceinture de cuir où était accroché un poignard d'une grande valeur, lâchant momentanément ses rênes. Bien sûr, les habitants de la forêt dense ne l'effrayait pas, après tout, il savait se défendre et les bêtes s'attaquaient rarement aux hommes. Mais il craignait toujours pour la survie d'Asthan. Bien sûr, son mentor était tout à fait capable d'assurer sa propre sécurité mais Amil vivait pou lui. Il ne pouvait se permettre d'abaisser sa garde, pas même une seconde.
Asthan Riael
Dirigeant·e
Asthan Riael
☆ Avatar : Thorin Oakenshield (The Hobbit)
☆ Messages : 91
☆ Doubles-comptes : Vanyar & Mael Emrys
le Lun 29 Juil 2019 - 20:14


Prom'nons nous dans les bois...


Le roi bougea sa main, étalant sur son bras le cadavre du moustique dans une traînée rougeâtre. Son sang, bien évidement. Il grimaça. La bestiole l'avait bel et bien piqué. Il était bon pour la pommade à l'odeur infâme. Et, plus piquant que les moustiques, il y avait son cher Amil. Oh, il était habitué à de telles petites remarques et nombreux étaient ceux qui prendraient mal ses réflexions acérées. Mais, il avait de la chance d'avoir un gentil Roi Lion en face de lui, ce vilain Scar. Asthan roula des yeux, mais dans sa barbe sombre se dessinait un sourire amusé.

Il laissa donc couler la remarque, d'autant plus que son ami poursuivait.

« Nous aurons bien de la chance s'il se trouve que notre proie est sourde. Ou si nous ne nous transformons pas nous même en proie. »

Ces mots sonnèrent à l'oreille du roi comme un mauvais présage. Soudain soulagé de sentir le fourreau de son épée contre sa cuisse, Asthan accompagna le regard de son Conseiller, scrutant lui aussi les alentours. La forêt d'Arbor était tout aussi dangereuse que magnifique. Cet écrin de verdure sauvage renfermait de multiples prédateurs. Des insectes venimeux aux plantes toxiques, en passant par les félins carnassiers aux fourbes reptiles, le panel de dangers potentiels était large et varié. Une chance pour le bon roi distrait, Amil veillait. Le regard azur du roi glissa sur son ami, chevauchant près de lui.

« Amil, voyons ! Avec vous à mes côtés, je sais que je ne risque rien. »

Asthan passa ses doigts dans ses longs cheveux, pas aussi longs que ceux d'Amil, mais assez fournis et épais pour lui tenir chaud. Il pourrait les couper -il devrait le faire- mais il ne pouvait pas. Inconsciemment, il imitait son propre père. Surtout depuis... L'accident. Il secoua la tête. Autant ne pas y penser maintenant.

« Si je suis un lion, vous êtes un redoutable jaguar. » Il reprenait la métaphore de son compagnon de route, sans la petite moquerie sous-jacente. « Nous rentrerons chargés de gibier, j'ai confiance en vos capacités. »

Les branches craquèrent au-dessus de leur tête, les feuilles s'agitèrent là-haut et quelques fruits tombèrent, s'écrasant alors devant les deux chasseurs. Asthan tira sur ses rênes pour stopper sa monture. Un peu trop brusquement, peut-être, son cheval hennit de protestation. Un petit animal se déplaçait à grande vitesse dans la canopée, agile, sautant de branche en branche. Sans doute fuyait-il quelque chose de plus gros, les oiseaux avaient cessés de chanter.

Soudain les sombres paroles d'Amil prirent tout leur sens. Asthan n'était plus aussi tranquille qu'avant et se tenait à présent sur ses gardes. Il se remit pourtant en route, longeant le sentier de terre.
Amil N.Duran
Habitant·e
Amil N.Duran
☆ Avatar : Rinkisha
☆ Messages : 49
le Ven 2 Aoû 2019 - 18:58

Asthan scruta soudain la verdure, semblant prendre trop à cœur les propos de son vieil ami. Amil aimait se gausser de lui et s'il avait subtilement glisser quelques vérités dans ses paroles, il avait tout de même pleinement confiance au Roi et en lui en ce qui concerne leur sécurité commune.
L'ancien assassin senti alors soudain le regard de son mentor sur lui, doux et bienveillant, comme à son habitude. Il tourna la tête et celui-ci parla :

" Amil, voyons ! Avec vous à mes côtés, je sais que je ne risque rien. " Et tout en parlant, le Roi caressa distraitement ses cheveux. Ils étaient encore trop courts pour pouvoir rivaliser avec la longue tignasse du Conseiller, mais nul doute qu'une chevelure pareil n'était pas le meilleur des choix avec des températures aussi haute et un air aussi lourd. Amil le supportait sans mal, il avait la chance de n'avoir que des cheveux fins.
" Si je suis un lion, vous êtes un redoutable jaguar. Nous rentrerons chargés de gibier, j'ai confiance en vos capacités. "

Un craquement retentit alors dans la jungle, résonnant sur les arbres immenses et millénaires. Amil ne prit pas tout de suite la peine de répondre à son Roi, soudain fortement attiré par les bruissements du feuillages. Attentifs, tous ses sens étaient en alerte alors que son regard se posa sur les ramures puissantes au dessus de leurs têtes. Mais tout ce qui vint furent des fruits qui s'écrasèrent lourdement sur le sol, faisant frêner un peu trop brusquement Amil et son compagnon. Sa monture souffla, surprise et il tourna les yeux en arrière, ne bougeant pas pour minimiser le bruit.
Et soudain, le silence. Un silence lourd et dangereux, un silence qui frappa Amil tant il était inhabituel. Quelque chose se rapprochait, cela s'entendait par l'absence de bruit : tous les autres créatures de cette forêt avaient fuit.
Voyant son Roi reprendre la route, Amil mit un certain temps à le suivre, préférant rester derrière lui pour ne pas être surpris par une attaque quelconque.

" Un jaguar, Asthan, un jaguar serait plus puissant et brutal que moi. " Répondit enfin le conseiller, son sourire ayant néanmoins disparu. " Ces bêtes là fendent le crâne des alligators d'un coup de crocs. Je crains de n'avoir la puissance que d'égratigner les écailles des reptiles aquatique. " Il souffla doucement ses propos, baissant le ton crescendo.
Son regard faisait des allers et retours lents entre le chemin de terre battue, les arbres et l'arrière, il espérait sincèrement que le silence était dû à leur présence.

Mais bientôt, la jungle lui donna tort. Les branches au dessus de leurs tête s'agitèrent, faisant chuter des feuilles qui dansèrent autours des deux chasseurs. Amil leva les yeux, encore une fois. L'écorche brunâtre étaient mise à mal par de puissantes griffes attachées un un corps noir dont la forme était presque impossible à distinguer en contre-jour. Discret, l'animal s'était glisser jusqu'ici, échappant à la vigilance du conseiller qui resta un instant sans voix, les yeux écarquillés.
Alors, la bête ronfla doucement, un grognement roulant s'échappa du fond de sa gorge et elle glissa sur la branche. Elle se laissa tombée, tel le thylacoléo carnifex en son temps, membres supérieurs en avant et griffes tranchantes sorties. Ses coussinets se posèrent sur l'arrière train du la monture d'Asthan sans que le Conseiller n'ait put faire quoi que ce soit et les poignards tranchants au bout des pattes de la bête s'écrasèrent dans la chair du pauvre cheval. La monture d'Amil s'affola, elle recula en glapissant et il put enfin discerner l'animal qui tentait de faire chuter le Roi et son équidé.
Un tas de muscle noir à la tête ronde et petite, sertie d'un museau félin aux canines en dents de sabres. Les membres postérieurs, à l'image des hyènes, étaient bien plus petites que le reste du corps et la queue de la bête ressemblait bien plus à celle d'une loutre ou d'un kangourou qu'à celle d'une panthère.
Asthan Riael
Dirigeant·e
Asthan Riael
☆ Avatar : Thorin Oakenshield (The Hobbit)
☆ Messages : 91
☆ Doubles-comptes : Vanyar & Mael Emrys
le Dim 4 Aoû 2019 - 16:35


Prom'nons nous dans les bois...


La réponse d'Amil tarda, et pour cause ! Le conseiller, aussi bien que son roi, ressentait la lourde atmosphère qui planait dans les bois, si bien qu'aucun des deux ne semblaient décider à rompre le sinistre silence qui s'était installé. Asthan observait la route devant eux. Tout lui semblait calme, beaucoup trop calme. Il sentait sa propre monture nerveuse, un peu comme lui.

« Un jaguar, Asthan, un jaguar serait plus puissant et brutal que moi, reprit pourtant le jeune homme derrière lui. Ces bêtes là fendent le crâne des alligators d'un coup de crocs. Je crains de n'avoir la puissance que d'égratigner les écailles des reptiles aquatique. »

Il écouta son ami d'une oreille étonnement attentive, d'autant plus que la voix du brave Amil se faisait de plus en plus faible. S'il était toujours agréablement surprit par les connaissances du jeune homme, Asthan n'eut pas le temps de répondre quoi que ce soit. Il regardait au mauvais endroit. Qu'une créature puisse les attaquer depuis le ciel ne lui était pas venu à l'esprit.

Un grognement l’alerta, mais c'était déjà trop tard : la bête était sur lui.

La monture d'Asthan se cabra, hennissant de douleur, tandis que le roi laissait échapper un cri de surprise. Il tira sur ses rênes, pour calmer son cheval, en vain. Les griffes plantées dans la chair de l'équidé ne s'enfoncèrent que davantage et les deux bêtes luttèrent un bref instant. Asthan n'eut pas le temps de faire grand chose. Il dégaina son épée et décrivit un large cercle de la pointe de son arme. La lame passa au-dessus du monstre. Il l'esquiva. La monture d'Asthan perdit l'équilibre. Le souverain heurta le sol le premier, avant que son cheval ne fasse de même. Il roula dans la poussière, évitant de justesse de se faire piéger sous le poids de l'animal agonisant. Son épée lui échappa des mains et voltigea quelques mètres plus loin, dans un tintement métallique.

Sournoise, la bête coula son corps noir sur le pauvre cheval. Ses puissantes griffes maintinrent l'animal et ses dents de sabre se plantèrent dans la gorge de sa proie, sans lui laisser la moindre chance. Le sang gicla. L'équidé s'ébroua, agita ses pattes dans le vide, avant de retomber au sol. Inerte. Une mare écarlate ne tarda pas à se déverser sur le sol, rougissant la terre.

Depuis le sol, le roi assistait impuissant à la mise à mort de sa monture. Il sentait son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine. Le souffle court, la peur le saisissait, le paralysait. Il n'osait plus rien faire, que ce soit récupérer son arme, protéger son ami ou même fuir. Quel courageux souverain, il faisait ! La vue du sang n’arrangea rien à son état, l'empirant plus que nécessaire. Il en avait la nausée, pourtant il ne parvenait pas à détourner le regard de cet immonde spectacle.

Mais vu l'acharnement de la bestiole, mieux valait que ce soit le cheval plutôt que lui.

Amil N.Duran
Habitant·e
Amil N.Duran
☆ Avatar : Rinkisha
☆ Messages : 49
le Dim 18 Aoû 2019 - 17:49

Le cheval du Roi s'écrasa brutalement contre le sol dans un bruit de succion. La boue du sentier bu goulûment le sang de la pauvre monture tandis qu'Amil lutait pour calmer la sienne. Ses efforts furent vains car l'espèce de cervidé n'écoutait plus que sa peur. Il se cabra, effectuant d'abord de petits bonds, soulevant ses membres avant tout en reculant. Et puis, enfin, Amil commit l'erreur de tirer brutalement sur les rênes. Ses doigts glissèrent sur le cuir et il les saisit fermement, alors, la monture sentit que quelque-chose la tirait vers l'arrière. Dans son affolement, il ne comprit pas, sembla-t-il, qu'il ne s'agissait que de son cavalier. Alors, il se laissa tomber en arrière.
Amil poussa un cri à demi étouffé tandis qu'il senti son corps glisser de la selle. Il chuta d'abord sur le dos, tâchant son manteau de soie bleue. Et puis, sans tarder, il peut entrapercevoir le dos de sa monture s'écraser sur lui. Le poids de l'animal lui comprima la cage thoracique avant que celui-ci ne roule sur le côté, se remettant sur ses pattes pour s'enfuir.
Le conseiller Royal grogna, immobile un instant. Enfoncé dans la boue, son corps entier lui faisait mal, mais un grondement le sorti de sa douloureuse torpeur. La bête. Il devait protéger son roi de la bête. Il bascula à son tour sur le flanc, une piqûre vive sous sa peau lui indiqua une potentiel blessure au niveau des côtes et lui fit serrer les dents. Qu'importe ! Il se releva, plantant ses mains dans la boue, laissant ses cheveux glisser dessus.
Une fois remit sur pieds, il dégaina son poignard. Une belle arme, le manche était sculpté dans de l'os et la lame était en or. Quelle joie de constater que les bruits d'os brisés et de chair arrachée venait du corps du cheval et non pas du roi ! Amil ne mit pas long à repérer Ashtan. Prostré derrière quelques fougères, il observait impuissant le sombre spectacle. Heureusement, la créature n'avait aucun intérêt à s'attaquer à eux. Il fallait simplement qu'elle continue de les ignorer. Alors, le conseiller, en dépit de la douleur que cela provoquait chez lui, se courba. Il avança en contournant le repas sanglant, prenant garde à ce que ses bottes n'écrasent aucune brindilles puis il rejoint le roi.
Une fois à son niveau, il s'accroupi et posa une main délicate sur son épaule, serrant les dents de douleur et les doigts autours du manche de son poignard à lame dorée.

" Ashtan... Il faut partir, murmura-t-il, elle ne s'occupera pas de nous si nous faisant profil bas. " Du moins, il l'espérait. Amil n'avait aucune envie d'affronter une créature pareille. Il glisse sa main sur le bras de son ami et tenta de le tirer vers lui pour se redresser et enfin prendre congé.
Asthan Riael
Dirigeant·e
Asthan Riael
☆ Avatar : Thorin Oakenshield (The Hobbit)
☆ Messages : 91
☆ Doubles-comptes : Vanyar & Mael Emrys
le Dim 1 Sep 2019 - 11:16


Prom'nons nous dans les bois...


Les griffes se plantaient dans la peau, les crocs arrachaient la chair encore fraîche de l'animal. Les os craquaient, se brisaient. Le sang giclait, suintait de chaque nouvelle blessure. La bête s'acharnait sur le cheval du roi impuissant. L'odeur de fer lui monta au nez, lui soulevant l'estomac. Asthan en avait la nausée.

Et tout à coup, une main le tira de sa torpeur.

«  Ashtan... Il faut partir, elle ne s'occupera pas de nous si nous faisant profil bas. »

Amil glissa sa main sur le bras d'Asthan et le roi sembla soudain se ressaisir. Prenant appui sur ses cuisses, il se redressa en grimaçant un peu. Tout son corps lui faisait mal, mais il était loin de se douter que son Conseiller soufflait davantage encore.

D'un rapide coup d'oeil, il avisa son épée. Elle n'était pas si loin que ça, quelques pas suffiraient pour la récupérer. Quelques pas dans la direction de la bête. La logique et son instinct de survie s'étaient ligués pour lui souffler d'abandonner ce bout de métal et de suivre les bons conseils d'Amil. Mais ce n'était pas qu'une épée, c'était celle de son père. Le genre d'héritage familial s'étendant sur des générations et des générations. Le genre de babioles sentimentales qu'un matérialiste comme Asthan ne peut se résoudre à abandonner.

« Amil, je... »

Il ne termina pas sa phrase, à quoi bon ? Les nombreux aller-retours que faisaient son regard entre l'arme et le conseiller étaient assez lourd de sens et trahissait les sentiments du bon roi. Encore une fois : Asthan hésitait. Ses pensées balançaient entre coeur et raison.

Et il prit finalement sa décision. La mauvaise.

« Reculez, Amil. J'arrive. »

Il récupéra l'arc dans son dos, ainsi qu'une flèche et banda la corde. Oh, non, il n'était pas assez courageux pour chasser la bête ou même imaginer pouvoir la blesser ! Il s'agissait d'une simple mesure de sécurité. Gardant la créature affamée en joue, le souverain se glissa à pas de loup dans la direction de son épée. Son bras tremblait, dans un étrange mélange de peur et d'excitation. Chacun de ses pas lui semblait être le pas de trop, celui qui attirerait l'attention de la créature et qui signerait son arrêt de mort. Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine et aux oreilles du roi, il faisait un vacarme épouvantable.

Soudain, il eut un craquement. Une branche brisée. Le coeur d'Asthan loupa un battement et le souverain se stoppa net dans sa progression. Il pivota avec lenteur vers la source du bruit. Amil. Leurs regards se croisèrent. Le temps sembla s'étirer, durer des heures. Le silence régnait à nouveau en maître dans la jungle d'Arbor, ne laissant présager que le pire. Asthan reporta son attention vers la carcasse et il retint un hoquet de surprise. Il n'avait quitter la bête des yeux que quelques secondes, mais elle avait déjà disparu !

Le prédateur s'était glissé dans l'ombre, mouvant son corps avec agilité, sans produire le moindre son. Une bête faite pour chasser, faite pour tuer. Sa proie était déjà blessée, affaiblie, elle le sentait. Et sans qu'Asthan ne puisse réagir à temps, la bête bondit sur le conseiller, toutes griffes dehors.

Contenu sponsorisé


Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum