Le Deal du moment : -30%
Remise de 30% sur les chaussures Nike Air VaporMax 2019
Voir le deal
133 €

Calion
Roi de l'Autre Monde
Calion
☆ Avatar : Gilgamesh ; fanart by Hataco
☆ Messages : 98
le Sam 25 Jan 2020 - 11:22

Event n°1


Règles


• Cet event s’intègre dans l’intrigue générale de Sirthaal et les conséquences liées à celui-ci vont influencer toutes les actions futures.
• La date butoire de cet event est le 1er mars. Vous pouvez dépasser cette date, cependant des points négatifs seront comptabilisés vis-à-vis de l’intrigue globale de Sirthaal (ça risque de piquer plus tard dans l’histoire). En revanche, si vous répondez dans les trois jours après la réponse de la personne avant vous, des points positifs seront comptabilisés.

• Vous êtes invité.e.s à user des lancers de dés, dans le sujet approprié (www). Vous pouvez effectuer plusieurs lancers de dés par post.
• L’idée est de favoriser des actions rapides pour ne pas perdre le dynamisme de l’event. On vous demande simplement un minimum de 100 mots, car c’est un event en RP-post.

Et vous ?



@Arizael Alderaim, @Astéria Anra, vous vous retrouvez près d’un petit village d’Australis. Libre à vous d’imaginer ce que vous faites ici, ensemble. Sous la bannière des Médiateurs ? Pour une simple visite touristique ? Libre à vous de commencer, chacun un post, comme bon vous semble. Lorsque vous aurez posé le contexte de votre rencontre (un post chacun donc), l’expérience pourra commencer.
Astéria Anra
Omniscient·e
Astéria Anra
☆ Avatar : Pepper (OC) par Artgerm
☆ Messages : 76
le Sam 25 Jan 2020 - 16:54
L'hiver s'est installé, et avec lui le froid mordant et glacial si propre au climat d'Australis. Rien de tout cela ne donne envie à Astéria de mettre les pieds hors de son petit appartement de Thiiel ou des pièces chauffées du Conseil. Pourtant, il est hors de question qu'elle reste enfermée à l'intérieur : elle a des devoirs, et elle compte bien s'y tenir. Malgré le fiasco de la soirée d'Halloween, où elle a bien cru perdre à jamais toute crédibilité devant ses collègues, c'est la tête haute qu'elle prend soin de ses engagements envers son Esprit et la couronne d'Australis.

Cette fois-ci, en l’occurrence, il s'agissait d'organiser un camp d'entraînement en pleine nature pour les nouvelles recrues. Enfin, plutôt un stage de survie, en réalité, au vu de l'imposante couche de neige. Ils en ont parlé avec Arizael, les quelques fois où ils s'étaient recroisés, de manière fortuite ou simplement pour boire un verre. Il en est ressorti que les plateaux d'Australis sont un endroit suffisamment inhospitalier pour offrir une leçon pratique et intense (un peu trop…?) aux Médiateurs. Esprit d'équipe, coopération et mise à l'épreuve aussi bien physique que mentale. Tout ce qui plaît à Astéria, en somme. L'objectif n'étant pas de les tuer (hélas), il leur faudrait sûrement attendre que l'hiver recule quelque peu avant de mettre leur projet à bien. Un brin de sadisme, mais du réalisme avant tout.

C'est donc pour convenir d'un lieu que les deux Omniscients de Vanyar se sont retrouvés, à quelques lieues d'un petit village de la banlieue de Thiiel.  Emmitoufflée dans sa grosse cape de fourrure, son capuchon sur la tête, et engoncée dans des bottes épaisses et fourrées, Astéria enjambe un tronc d'arbre. Les arbres nus n'offrent pas grande cachette, mais les reliefs des plateaux sont plus propices à une partie de cache-cache. Cela leur demandera de la ressource s'ils souhaitent réussir l'exercice… Ni trop simple, ni impossible. Ca devrait le faire. Espérons que personne ne se rompe le cou sur les rochers glissants, cela étant.

—Que penses-tu de l'endroit ? demande Astéria, un sourire aux lèvres.

Elle arrive plus facilement à sourire et être elle-même lorsqu'elle s'éloigne de Thiiel. Et passer du temps en compagnie de l'Omniscient de la République de Cristal lui fait plaisir ; son côté léger, parfois même naïf, l'aide à relativiser face au stress que lui procure sa position à la Cour. Elle ne l'avouera pas si facilement, mais il est vrai qu'il peut être agréable d'avoir des… connaissances ?, hors des murs du palais. Et avoir des projets de voyage (hors de question de ne faire que des camps autour d'Australis, Arizael est prévenu : Astéria n'en peut plus de cette fichue neige !) lui met du baume au coeur. Ça compense le temps bien, bien pourri.

Bon, espérons que sa bonne humeur ne soit pas trop gâchée pour la journée, hein.
Arizael Alderaim
Omniscient·e
Arizael Alderaim
☆ Avatar : Damianos, Captive Prince
☆ Messages : 98
☆ Doubles-comptes : Pélagie Véga
le Sam 25 Jan 2020 - 17:58

Est-ce que j'ai déjà dit à quel point il faisait froid en Australis ? Je ne vais pas me plaindre comme un enfant à le répéter toutes les minutes, mais quelque part j'aimerais bien. J'avais pris l'habitude de Thiiel, à l'abri de ses remparts. Il y fait froid, certes, mais ça n'est pas comparable au climat hivernal de ses campagnes. Dans la vaste plaine et la forêt qui la jouxte, il n'y a pas de rempart pour faire obstacle aux bourrasques de vent qui nous fouettent depuis que nous avons quitté le village. La vue de ses petites maisons collées les unes aux autres me manque, pas une seule trace de vie ici. J'enfonce mon nez dans mon écharpe et j'avance, suivant Astéria entre les arbres nus. Nous sommes à l'orée de la forêt et cela semble être l'endroit idéal pour notre camp d'entraînement.

J'ai tout l'hiver pour mettre en place ce projet, il faut qu'il soit prêt pour les nouveaux médiateurs dès le début du printemps. J'y ai passé un certain temps, à planifier cet espèce de stage de formation et de survie, et il est vite apparu que je ne m'en sortirai pas tout seul avec la masse de travail que ça représentait. Puisqu'il devait se dérouler en Australis, j'ai décidé de contacter l'un des médiateurs que je connais là-bas pour m'aider. Il y avait bien Naswen mais il était déjà pris par ses responsabilités à la cour. Et puis, j'avais envie de travailler avec une jeune médiatrice de Thiiel que j'avais déjà vu quelques fois, au gré de mes passages dans la capitale. C'est ainsi que je me retrouve en compagnie d'Astéria, à avancer dans la neige épaisse qui continue de tomber. Heureusement que j'ai tricoté des jambières avec l'aide de Nikil pour me tenir chaud.

Astéria a l'air satisfaite.

- Le village n'est pas trop loin, juste entre la plaine et la forêt, le paysage est varié avec les plateaux un peu plus haut et le lac gelé en contrebas... ça m'a l'air très bien !

Je consulte le plan et réfléchis un instant.

- Il faudra qu'on tienne compte de tout ça pour la course d'orientation, les confronter au plus de types d'environnements possibles.

C'est un peu nouveau, ces sortes de stages en extérieur. C'est parce que j'aurais bien aimé en avoir lorsque j'étais moi-même jeune médiateur que je me suis porté volontaire pour accomplir ce travail. Les formations au temple, c'est très bien, mais ça manque du côté pratique dont on a besoin pour les missions. Il faut dire qu'on apprend beaucoup sur le tas... Ce qui n'est pas mal, mais un peu de préparation supplémentaire ne fait jamais de mal. Et si le projet se déroule bien, on pourra le reproduire dans d'autres pays. Ce qui a l'air d'enthousiasmer Astéria. Elle est mimi quand elle se laisse un peu aller à montrer ses émotions.

- Bon, est-ce qu'on rentre au village pour planifier ça où il est y a un autre endroit sur la carte que tu voulais voir ?
PNJ
PNJ
☆ Messages : 12
le Sam 25 Jan 2020 - 18:30
Skela
Queen
Skela pouvait enfin découvrir son environnement. Jusqu’ici, elle s’était efforcée de vivre cachée. A attendre, quelque part, le bon moment. D’être prête. L’était-elle ? Oh, elle estimait que oui.

Les vibrations du milieu tout autour d’elle lui étaient familières, quelque part rassurantes. Elle ne savait pas vers où elle allait, cette planète lui était encore plutôt inconnue. Elle n’avait que très peu bougé. Alors, quand elle émergea dans ce coin perdu du royaume dit d’Australis, la morsure du froid lui fit particulièrement mal. Elle émit un petit cri de surprise. Sous ses vêtements de cuir solides, sa peau la brûlait, alors qu’il n’y avait pas de feu. Quelle sensation étrange !

Mais elle avait posé le pied sur ce sol, ici, pour une raison bien précise. Elle l’avait sentie… cette forme de magie. Cette magie qui, contrairement à la neige qui tombait et parsemait ses longs cheveux bruns, éveillait en Skela un feu ardent et brûlant.

Du plus profond de son être, elle voulait les détruire. Tous, jusqu’au dernier.

Elle s’était entraînée, pendant des mois. Skela était puissante et naturellement douée, elle le savait. Aujourd’hui serait le jour de l’expérimentation après les exercices.

Elle était proche d’une forêt. Il n’y avait pas un bruit, la neige étouffant tout, tout autour d’eux. Quand soudainement, des éclats de voix attirèrent son attention. Alors, lentement, cruellement, elle esquissa un sourire en coin. En ce jour, la guerre serait déclarée, un avertissement donné.

Elle se saisit de l’arc maintenu dans son dos, d’une flèche, qu’elle avait tout sculpté elle-même. Elle plaça la flèche contre la corde, inspira lentement, bloqua sa respiration. Puis elle tira.

La flèche alla se planter dans le tronc d’un arbre, très proche des deux Médiateurs.

Elle avait leur attention.

Skela leur adressa un grand sourire, très certainement teinté d’une pointe de méchanceté, voire de folie.

Oh, oui, elle les haïssait.
Astéria Anra
Omniscient·e
Astéria Anra
☆ Avatar : Pepper (OC) par Artgerm
☆ Messages : 76
le Dim 26 Jan 2020 - 14:24
Arizael peine quelque peu à se déplacer dans la neige ; le pauvre s'est emmitouflé dans d'épais vêtements de laine. Il a l'air transi ; Astéria ne doute pas que leur escapade se termine rapidement. Ils prendront peut-être un chocolat ou un thé bien chaud au village d'à-côté, lorsque leur petit tour sera terminé. En attendant, Astéria apprécie le paysage à la fois si vide et si plein, avec son épaisse couche de poudreuse blanche et le contraste marqué et sombre de la roche.

Aux mots d'Arizael, la jeune femme acquiesce.

—Devrions-nous leur rajouter des obstacles ou des objets à récupérer pour la course ?

Elle aime bien quand tout est organisé et clair dans son esprit, bien que tout cela soit préparé bien à l'avance. Cela étant, elle se penche par dessus le bras d'Arizael pour mieux voir la carte, et indique un emplacement sur le papier.

—J'aurais aimé voir le chemin vers le lac, pour évaluer s'il est praticable. Nous n'aurons pas besoin de rester trop l-…

La phrase d'Astéria est coupée nette par le sifflement caractéristique d'une flèche, suivi par le claquement du bois dans lequel la pointe s'est fichée. L'expression douce et affable de l'Omnisciente disparaît sitôt l'attaque lancée ; son corps tout entier s'est tendue, et elle a naturellement enjoint Arizael à reculer du bras droit, main gauche portée à sa ceinture pour attraper l'une de ses dagues. Ses yeux bleu sombre luisent d'une froideur et d'une hargne à peine contenue alors qu'elle cherche la source de cette attaque. Une femme, à plusieurs mètres de là, un arc dans la main, un sourire peu engageant aux lèvres.

—Tu es armé ? demande-t-elle abruptement à Arizael, la voix basse et grondante, sans quitter la femme des yeux, prête à réagir au moindre mouvement qu'elle ferait.

Aucune autre réponse que "oui" ou "non" n'est attendue ici, et elle a intérêt à venir rapidement. Son camarade Omniscient n'est pas très à l'aise avec l'utilisation des armes, de ce qu'elle a pu comprendre, ce qui ne l'arrange pas beaucoup présentement. La respiration lente et concentrée, Astéria croit apercevoir un nouveau mouvement de la jeune femme ; et, bientôt, elle s'est téléportée à côté d'elle, dague pointée contre sa gorge, l'autre main cherchant à enserrer son poignet pour l'empêcher d'attraper une nouvelle flèche. Son capuchon est retombé de sa tête dans le mouvement, dévoilant ses cheveux roux détachés.

Rapide. Efficace. Elle a appris à évaluer le danger ; et cette personne, elle peut le lire sur son visage, est dangereuse. Ce n'est pas un simple accident de chasse. Le bénéfice du doute est cependant admis : c'est la raison pour laquelle elle ne l'a pas encore plaquée de tout son corps contre l'arbre le plus proche.

La voix de l'Omnisciente siffle avec le vent, ferme et glaciale.

—Lâche ton arme et décline ton identité.

Elle est prête à lui sauter à la gorge au moindre mouvement brusque.
Arizael Alderaim
Omniscient·e
Arizael Alderaim
☆ Avatar : Damianos, Captive Prince
☆ Messages : 98
☆ Doubles-comptes : Pélagie Véga
le Dim 26 Jan 2020 - 15:19

J'écoute avec attention la suggestion d'Astéria.

- Oui, bien sûr ! Et on pourrait pimenter un peu le jeu avec nos pouvoirs... Oh, rien de très méchant, hein !

Nous observons la carte quand un sifflement se fait entendre dans l'air glacé de la campagne. Une flèche vient se ficher dans l'arbre à côté de nous. Nous ne sommes pas seuls. D'un mouvement brusque, mon cou se tourne dans la direction d'où venait le tir. Une figure féminine sombre, dotée d'un sourire malade, se tient un peu plus haut, sur un tertre. Je la vois et en même temps que mon pouvoir la sens. Si elle veut tirer ne serait-ce qu'une flèche de plus, elle ne le pourra pas. J'y veille personnellement, rien ne peut nous atteindre.

- Tu es armé ?

Je ne peux m'empêcher de lever les yeux aux ciel. D'accord, la situation est grave et potentiellement dangereuse. Quand même, je pensais qu'Astéria m'avait un peu mieux cerné que ça. Mais comme son ton est sans appel, je ne rétorque pas avec un "peuh" méprisant qui menace de jaillir de mes lèvres et je me contente de lui dire :

- Non ?

Je ne sais pas si elle m'a entendu parce qu'elle disparaît immédiatement, pour réapparaître aux côtés de notre assaillante, une dague à la main qu'elle glisse subrepticement sous sa gorge. Impressionnant, c'est la première fois que je la vois faire usage de son don de téléporteuse. Je me permets un sifflement admiratif et j'avance, souriant, vers les deux femmes.

Alors que je trace un chemin dans l'épaisse couche de neige, je fais jouer la pression sur la poignée de l'arc avec mon pouvoir, comme un geste brusque. Elle ne s'y attend pas, essaie de le rattraper mais ne peut pas vraiment bouger à cause d'Astéria. L'arc flotte dans les airs jusqu'à moi, suivi par les flèches qui sortent une à une du carquois. Je les laisse se planter derrière moi, dans mes traces de pas, mais j'attrape la dernière au vol. À nouveau, je laisse échapper un sifflement admiratif.

- Mais c'est du beau travail ça !

Arrivé en haut du tertre, je fais tourner la flèche entre mes doigts, juste sous le nez de notre assaillante.

- Je connais des artisans qui seraient jaloux de cette qualité d'exécution. Nous avons à faire à une professionnelle !

Sans me départir de mon sourire, je me penche juste à sa hauteur et je lui souffle :

- Tu as entendu ce qu'a dit la dame ? Ton nom, maintenant.
PNJ
PNJ
☆ Messages : 12
le Dim 26 Jan 2020 - 21:03
Skela
Queen
Oh. Intéressant. Ils étaient mignons ces petits. D’un même mouvement ils se tournèrent vers Skela. Alors la fille disparut. La brune ressentit la présence de sa magie et, peu après, celle du garçon également. Elle était réapparut derrière elle, une dague contre sa gorge. Beaux réflexes. De son côté, le garçon coinçait son arc et ses flèches à distance, avant de parvenir, encore une fois avec sa magie, à éloigner son arme d’elle, loin derrière le garçon.

Un sourire amusé étira ses lèvres. Ils étaient expérimentés, avec de beaux réflexes. Alors, pour les récompenser, elle daigna leur répondre, d’une voix claire et forte, résonnant sur la neige.

« Je suis Skela. C’est un honneur de vous rencontrer, vous grands Médiateurs, larbins des Esprits. Vous dégagez la même énergie, vous savez. C’en serait presque mignon. »

Elle eut un petit rire, frisant l’hystérie, entaillant légèrement la peau de sa gorge avec la lame appuyée contre elle. Oh, oui, elle s’amusait. Ils étaient mignons.

Alors, elle se fondit dans le sol. Elle s’y enfonça, comme si c’était de l’eau, la libérant de l’emprise de la fille.

Puis elle se rematérialisa, là où son arc avait été négligemment jeté. D’un geste vif, sans laisser aux deux médiateurs le temps de comprendre, elle récupéra son arme, une flèche, se positionna et tira ; le tout en quelques secondes. Le garçon était dos à elle, c’est lui qu’elle visa.

Tu saigneras, comme les autres qui te suivront, Médiateur.
Contenu sponsorisé


Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum