-29%
Le deal à ne pas rater :
Maillot Nike NBA Swingman – Stephen Curry Warriors Icon Edition
64 € 90 €
Voir le deal

Asthan Riael
Dirigeant·e
Asthan Riael
☆ Avatar : Thorin Oakenshield (The Hobbit)
☆ Messages : 91
☆ Doubles-comptes : Vanyar & Mael Emrys
le Lun 4 Nov 2019 - 21:32
Asthan accompagna le geste de l'herboriste, se levant avec lui et le gratifiant d'une gentille tape sur l'épaule lorsqu'il il vit poindre ses larmes. Certes, un serviteur ne doit pas se comporter ainsi et le bon roi retira bien vite sa main, mais... On ne peut pas véritablement chasser son naturel et les instincts paternels d'Asthan restaient prédominants sur bien des choses.

Il récupéra la coupe tendue, remerciant son Etoile d'un léger signe de la tête, mais n'osa pas boire. Primo, parce qu'un serviteur ne boit pas. Et secondo parce qu'il risquait de se faire encore engueuler par sa douce épouse s'il rentrait en empestant l'alcool.

Le souverain d'Arbor resta un instant silencieux -méditatif- puis osa poser ses prunelles bleutées sur l'Esprit qui les éclairait de sa présence.

« Pardonnez ma question mais... Est-ce vous qui nous avez conduit ici ? Et par "vous", j'entends bien évidement vous et les autres Esprits... » Il marqua une pause, hésitant, avant de poursuivre malgré tout. « Et, surtout, en quel honneur ? Non pas que festoyer en votre compagnie me déplaise, ne vous méprenez pas ! Mais... Pourquoi nous ? »

Sous-entendu "pourquoi lui, modeste habitant du Royaume d'Arbor, simple homme parmi les hommes ?"
Arizael Alderaim
Omniscient·e
Arizael Alderaim
☆ Avatar : Damianos, Captive Prince
☆ Messages : 98
☆ Doubles-comptes : Pélagie Véga
le Lun 4 Nov 2019 - 21:41
La petite demoiselle paraît confuse, elle semble réfléchir pendant un moment avant de reprendre son expression digne et réservée. Je ris avec joie.

- J'ai cru un instant que tu ne me reconnaîtrais pas ! Je ne te suis pas, même si on pourrait le croire puisque nous nous rencontrons toujours dans les endroits les plus insolites.

Je l'examine et découvre enfin qu'elle est entièrement verte. La pauvre ! J'étais tellement content de la voir que je ne m'en étais même pas rendu compte. Je presse mon pot de peinture contre ma poitrine, peiné, et je lui dis en la regardant droit dans les yeux :

- Quelqu'un t'a joué un mauvais tour et j'en suis désolé ma chérie... Mais il ne faut pas que cela te mène à croire que tu n'es pas la bienvenue à cette fête. Ne te laisse pas aveugler par les mauvaises expériences car tu es aimée, tu es importante et je tiens à toi, même si nous ne nous sommes croisés qu'une fois.

J'ai soudain une idée foireuse. J'ai souvent des idées foireuses, d'accord, mais celle-là l'est particulièrement. Et pourtant, je n'ai pas encore bu la coupe que Einarri doit me rapporter. C'est peut-être l'ambiance doucement délirante de la fête qui agit sur moi. Je lui présente mon pot de peinture.

- Si tu en as marre du vert et que tu préfères le bleu pailleté, fais-moi signe, d'accord ?
Vanyar
Esprit de l'Espace
Vanyar
☆ Avatar : Vanyar, par Luinil <3
☆ Messages : 31
☆ Doubles-comptes : Asthan Riael & Mael Emrys
le Lun 4 Nov 2019 - 22:05
Il se fichait de lui. Ils se fichaient tous de lui, ma parole ! Il allait en prendre un pour frapper sur l'autre, ce n'était pas possible autrement ! Il était VANYAR, l'Esprit de l'Espace, était-ce trop demander que d'espérer un peu de RESPECT !? Le vanyteux se chauffait tout seul, dans son for intérieur, pour soulager son ego meurtris par tant d'ingratitude. Bon sang, quoi.

Vexé comme un pou, il n'écouta pas vraiment les diverses réponses de ses interlocuteurs. Blablabla t'es pas saint d'esprit. Blablabla t'es tellement torché que tu vois des gens visibles. Tant de critiques d'un être comme Vanyar ne pouvait véritablement ignorer. Mais s'il y avait bien un mot, un seul dans toute la logorrhée Einarrienne qui marqua l'esprit de Vanyar, ce fut bien évidement Arizael. A-RI-ZA-EL. Et ce nom passait même AVANT les compliments sur sa décoration.

« Hmmm... Ce mot exprimait toute la perplexitude de Vanyar. Oui, quand on est aussi parfait on peut se permettre d'inventer des mots. Puis, après être arrivé à la conclusion qu'il devrait aller voir son petit médiateur chéri plus tard dans la soirée, il ajouta. Faites, faites, et passez lui le bonjour de ma part ! »

Il laissa poireauter un instant l'Homme Visible, se disant qu'une fois l'Homme Poulpe parti il pourrait décliner sa véritable identité... Mais même pas. Le type à la chevelure d'argent semblait tout simplement mépriser les Esprits et par conséquent, détestait tout ce qui pouvait en découler. SCREUGNEUGNEU. Vanyar avala sa frustration, vidant son verre d'alcool par la même occasion. Toujours aucun effet sur son corps, mais il se donnait l'illusion que.

Et, enfin, il lui répondit.

« Et bien peut-être est-ce moi qui suis en mesure de voir l'invisible ou peut-être bien est-ce vous qui pensez ne pouvoir être vu de personne, non ? Tout est question de point de vue et il faut parfois essayer de voir les choses d'une autre manière. »

Philosophie de comptoir, bonsoir. Vous avez trois heures et des petits fours à déguster.
Luinil
Esprit de l'Etoile
Luinil
☆ Avatar : Luinil, dessinée par moi ♥
☆ Messages : 45
☆ Doubles-comptes : Naswen
le Mer 6 Nov 2019 - 20:58
Oh. Je ne m'attendais pas à cette réaction, les larmes, tout ça, je dois dire. Les humains sont amusants parfois... mais si ça peut lui faire plaisir !

- Eh bien, quel enthousiasme ! je m'exclame, un sourire amusé aux lèvres.

Je me tourne vers Asthan, qui lui ne touche pas du tout à son verre. Je bois une gorgée tandis qu'il me pose ses questions.

- Hmm, oui, c'est nous. Une idée fulgurante d'Elentir, je dois dire. Elle a entendu parler d'une fête, sur Terre, où les gens se déguisent, mangent des bonbons et essaient de se faire peur. Hmm...

Je reste pensive un instant, avant d'ajouter :

- Ah oui, Halloween qu'ils appellent ça, je crois. Quant à pourquoi vous... oh, pour des raisons variables ! Le hasard, ou bien l'un de nous s'est porté, disons, garant de vous, pour une raison ou une autre. Vous savez, cette soirée est avant tout une occasion pour nous de mieux vous connaître -on ne va pas se mentir, on est un peu isolés du monde-, mais aussi vous permettre à vous de connaître d'autres personnes. Vous êtes-vous aventurés à aller voir d'autres personnes que des Arboréens ?
Amil N.Duran
Habitant·e
Amil N.Duran
☆ Avatar : Rinkisha
☆ Messages : 49
le Jeu 7 Nov 2019 - 8:07
Enarri continua d'insister sur le fait que l'être blond parlait seul, confortant un peu plus Amil dans son trouble actuel. Il ne cessait de se demander dans quel mesure était-il incapable d'être vu ou de comprendre qu'il l'était, au contraire. Quand le forgeron bourru décida de s'éloigner, Amil ne le salua pas - d'abord car il pensait cela inutile et en suite parce qu'il le méprisait - et le laissa s'éloigner, le suivant un instant du regard avant de reposer les yeux sur l'homme. Celui-ci but, sembla un instant pensif et puis, se décida à répondre :

" Et bien peut-être est-ce moi qui suis en mesure de voir l'invisible ou peut-être bien est-ce vous qui pensez ne pouvoir être vu de personne, non ? Tout est question de point de vue et il faut parfois essayer de voir les choses d'une autre manière. " Voir les choses. C'était amusant, Amil dû le reconnaître - mais sûrement pas volontaire de la part de Van'. Il soupira un instant et glissa son regard dans la pièce.

" C'est ce que je commence à me demander, voyez-vous. La dernière option impliquerait que j'ai pu me montrer sous mon jour le plus ridicule face à mon Roi. " Et Asthan l'avait bien vu malade, assassin et même prisonnier et couvert de sang et de boue, mais jamais faisant preuve d'une aussi grande stupidité. Quoi qu'il en soit, voilà qu'Amil ne savait plus vraiment s'il était visible ou non. Cela dit, il pencha la tête sur le côté et sa chevelure glissa sur ses épaules. Il eut un très léger sourire, quelque peu enjôleur - c'était naturel, chez lui - et il plongea ses prunelles ambrées dans le regard de son interlocuteur.

" Cela étant dit, je me dois de vous féliciter... Je ne songeais pas à rencontrer une personne avec une vivacit-... Avec un esprit de toute cette mascarade. "
Luphe
Habitant·e
Luphe
☆ Avatar : Je l'ai trouvé sur Pinterest mais j'ai pas réussi à avoir le nom du personnage
☆ Messages : 24
le Jeu 7 Nov 2019 - 17:47
La dernière fois que des preuves d’amour avaient été témoignées à Luphe elle allait avoir 16 ans et représentait encore un espoir de renom pour sa famille. La dernière fois que des preuves d’amour SINCÈRES lui avaient été témoignées et bien… Cela remonte à quand déjà ?

Elle se répéta en boucle TOUS absolument TOUS les mots prononcés par Arizael. Les laissant lui troubler l’esprit de la pire façon. Décidément, qu’est ce qu’il y a dans ces verres pour qu’elle soit confuse si facilement ??
Peut être qu’elle rougit, nul le saura car rappelons le sa peau est verte et à ce point la capacité de son épiderme à se pigmenter de la sorte n’a pas encore été avérée. Ce qui était sûr c’est qu’elle sentit la température au niveau de ses pommettes considérablement augmenter.

Elle fronça les sourcils ne sachant trop si elle devait répondre « merci tout pareil » ou juste « mmh ». Du coup elle est restée là, figé maladroitement, le regard légèrement contrit porté sur la douce personne d’Arizael qui – soit dit en passant – avait l’air drôlement joyeux.

Et puis les dernières paroles du jeune homme finirent par faire écho dans son petit cerveau beaucoup trop sollicité. Lentement son regard se porta sur le pot de peinture qu’Arizael serrait comme un nourrisson. Vraiment très étrange cette soirée.
Il lui souriait. Il en était même radieux, beaucoup trop pour elle d’ailleurs.
Était-ce l’alcool ? Était-ce le fait qu’il avait été la seule personne c’est 20 dernières années à avoir prononcé envers elle des mots doux et empli d’honnêteté ? Ou était-ce parce qu’elle avait totalement capitulé vis à vis de cette soirée des plus… Intéressante - bien sûr ce n’était pas le mot qu’elle aurait employé mais restons poli et courtois.

Elle soupira.

« Bleu ou vert qu’importe. »

Elle détourna son regard du liquide hypnotisant pour poser ses prunelles sur le fond d’alcool qu’il restait dans son verre. Elle aperçu avec lassitude son reflet, vert.

« Aucune de ces couleurs ne fera ressortir mes yeux correctement de toute façon. »

Alors elle planta son regard dans celui de son interlocuteur, essayant de lui faire comprendre que – si cela lui faisait tant plaisir que ça – il pouvait la peinturlurer.

Qu’est ce qu’il pouvait lui arriver de pire ?

Elle finit son verre.
Arizael Alderaim
Omniscient·e
Arizael Alderaim
☆ Avatar : Damianos, Captive Prince
☆ Messages : 98
☆ Doubles-comptes : Pélagie Véga
le Jeu 7 Nov 2019 - 19:33
Luphe n'avait pas l'air très enchantée par ma proposition et pourtant, elle l'a acceptée. Elle a du passer une mauvaise soirée jusqu'à présent pour avoir un air vaincu comme ça. Enfin, quelles que soient les raisons derrière son humeur morose, je suis convaincu qu'un peu de paillettes l'aidera à retrouver confiance.

Je plie un peu les genoux pour me trouver à son niveau et la regarde droit dans les yeux.

- Avec ta tendance à fuir le contact, ce n'est pas très grave. L'important c'est que tes cheveux ressortent magnifiquement avec de la couleur, n'importe laquelle.

Je ne me connaissais pas une telle facilité pour faire des compliments aux gens mais depuis le début de la fête je me sens tellement plein d'amour pour les gens que j'ai le besoin irrépressible de leur faire comprendre à quel point ils sont formidables.

Je tire mon pinceau du pot et le tiens en suspens devant son visage. Le museau et les moustaches de Naswen étaient faciles à dessiner mais Luphe a besoin de quelque chose de plus complexe, quelque chose qui lui donne de l'énergie, qui lui fasse sentir que j'ai confiance en ses capacités et en sa force. Je commence à tracer un premier arc juste sur sa paupière, pour souligner le regard, puis un autre en symétrie. Les courbes se multiplient sur son visage avec plus ou moins d'épaisseur. Je me mords un peu la lèvre, mauvaise habitude que j'ai quand je me concentre. C'est que je m'applique pour ne pas trembler. Je termine par le bout de son nez, une tache plus épaisse que les autres au centre de mon oeuvre. Voilà.

- Tu es un tigre blanc, tu as la puissance d'écarter tout ceux qui se mettent en travers de ton chemin et tu es aimée des tiens.

Est-ce que je me suis laissé emporter ? Peut-être... Mais je ne suis pas mauvais en dessin et elle a véritablement l'air féroce avec ses lignes sur son visage !
Contenu sponsorisé


Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum